De retour dans la noirceur !


Lorsque l’obscurité est la seule chose que tu vois, regarde à l’intérieur de toi, tu trouveras la lumière. Elle te montrera le chemin.

Après une année passée sous le soleil, où régnait la liberté, j’ai pu me connecter avec moi-même. Je serai à jamais reconnaissant pour cette expérience qui m’a appris quel genre de vie est fait pour moi. Cette année, j’ai appris à avoir foi en la vie, il y a toujours de l’espoir même quand tout va mal. 2021 est vide pour beaucoup d’entre nous mais j’ai eu l’occasion de la voir à travers d’autres yeux. J’ai vu l’éveil des gens, j’ai parlé avec des personnes qui veulent faire une différence et aider les autres à vivre une vie meilleure. J’ai été témoin de mille façons de penser différentes et l’enseignement que j’en ai retiré m’a changé à jamais.

Maintenant, je suis de retour dans les ténèbres, de retour à la vie que j’avais.
Mon âme tremble, je suis sous le choque !

Comment puis-je venir d’un endroit qui est complètement désaligné avec moi ?

Ça me fait comprendre énormément de chose sur moi-même, sur mon envie de rébellion, mon besoin de crier. C’était mon âme qui avait besoin de quelque chose de différent.

Je suis parti il y de cela 10 mois et c’est comme si j’étais parti en week-end, je suis revenu et rien n’a changé. Tout est au même endroit. Les gens n’ont pas bougé, évolué ou appris quoi que ce soit. Je sais qu’il y avait un confinement mais quand tout le monde attendait à la maison, je vivais ma vie. Je n’attendrai jamais que quelqu’un me dise si je peux vivre ma vie avant de le faire. À mes yeux, c’est vraiment triste de voire que toute une société l’ait fait.

C’est difficile pour moi d’être de retour et de réaliser qu’il n’y a rien pour moi à la maison. Je sais que nous sommes nombreux à ressentir cela. Être frappé par l’ancienne mentalité qui nous limitait à penser différemment (et juste réaliser d’où cela venait), les mauvaises habitudes qui reviennent plus vite que prévu et la pression causée par l’image que les gens ont de vous. (Ils vous voient comme vous l’étiez il y a des années… Ils ne comprennent pas qu’ils parlent à une personne totalement différente).
Dans la nature, lorsque les animaux ont des bébés, ils grandissent et partent pour toujours. En tant qu’humain, nous restons proches de nos parents et essayons d’évoluer avec eux. Parfois, pour accéder à notre véritable potentiel, nous devons malheureusement partir et apprendre à être nous-mêmes sans repère, seuls notre intuition pour nous guider. Nous devons laisser aller les personnes que nous aimons et faire notre propre chemin sans regarder en arrière. Ce n’est pas toujours facile. Ça fait mal, mais à mes yeux, il vaut mieux être blessé que de s’empêché de vivre notre vérité.

Pour moi maintenant c’est officiel, je n’ai rien à faire à Montréal. Je suis reconnaissant d’être de retour car cela m’a aidé à comprendre beaucoup de choses sur moi-même et cela m’a aussi donné la certitude que je ne devrais pas être là. Pour vraiment évoluer sans restriction je dois être loin de ce que je connais. Je regarde autour de moi et je vois l’esprit de la société se fermer sur une seule façon de penser et le désir de rendre tout si compliqué seulement pour avoir raison, je vois aussi la culture matérialiste qui nous maintient dans un état d’esprit de manque. Tout ce contre quoi je me bats en moi-même. (Le désir d’avoir raison et le besoin de matériel). De retour au Canada, j’ai regardé autour de moi et il semble que ce soit la seule façon de vivre une bonne vie… Je choisis de vivre ma vie d’une manière totalement différente. Je crois qu’avoir une belle vie n’est pas une question d’avoir la plus grande maison et la voiture la plus récente, mais la diversité de vos expériences, l’intensité de votre amour, la qualité des personnes qui croisent votre chemin et le bonheur qui vient de votre cœur. Je veux une vie pleine de couleurs, de lumières et de gens extraordinaires. Je veux vivre dans de nombreuses villes et profiter de leur différence. C’est ce qui m’ouvre l’esprit et me pousse à continuer d’apprendre et à arrêter de juger. Je veux être inspiré par les gens qui m’entourent et ne pas avoir l’impression que tout le monde à le même genre de vie qui me fait (personnellement) me sentir comme une perte de temps.

Ma maison était au Mexique et jusqu’à présent, c’est le seul endroit où je me sentais comme chez moi. Cet endroit me permet de m’épanouir et de devenir la femme que je veux être.

Le sentiment de ne pas m’intégrer, le désir d’évasion sont des choses que je garde dans mon cœur depuis le plus loin que je me souvienne. Il n’y a plus de place pour ça dans ma vie. Je veux me sentir inspirante et incarner ma différence comme la clé d’un avenir meilleur.

Je n’ai pas à m’expliquer aux gens qui ne comprennent pas la façon dont je choisis de vivre ma vie. Mais je veux montrer qu’il y a toujours un autre façon de faire que celui que la société vous dicte. Je veux que tu puises le voire, car à un moment j’avais besoin que quelqu’un me dise que je peux faire ce que je veux de ma vie. Il n’y a pas de limite, sauf celle que vous fixez vous-même !

Bientôt je retournerai à ma vie, celle que j’ai choisie. J’aurai beaucoup plus de connaissance à mon propos et je pourrai créer une vie qui me correspond d’avantage. Pour l’instant, je vais ravaler ma fierté et traverser ce que je dois vivre pour atteindre un nouveau niveau.

Évoluer c’est comme naviguer dans une mer agitée, n’oubliez jamais qu’un jour la tempête s’arrête et que le soleil reviendra.

Avec amour, Sophie. xx

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: